VOUS NE POURREZ PAS VIVRE DANS CE MONDE MEILLEUR SI VOUS NE VOUS DÉBARRASSEZ PAS DE VOS VIEUX FARDEAUX

 

Revendiquer ce monde meilleur est très légitime.

Nous avons tant souffert de toutes ces injustices, ces restrictions, tous ces abus depuis bien trop longtemps que, enfin, les consciences se réveillent à quelque chose de plus juste, de plus vivable. Et cela se joue au niveau mondial comme au niveau personnel.

Mais croire que vous pourrez pénétrer dans cette réalité de paix, d’amour, d’abondance et de liberté sans avoir eu un véritable face à face avec vous-mêmes, sans avoir nettoyé vos plaies, guéri vos blessures, va vous mettre devant une profonde déception.

Accueillez ce qui est inéluctable comme le gage d’une vraie libération et d’une vie bien meilleure. Parce que vos vieux démons ne vous lâcheront pas, ils vous suivront où que vous alliez. Mettre du maquillage pour masquer la vérité de votre souffrance ne l’enlèvera pas.

Je sais que c’est difficile de devoir affronter ce qui est douloureux ; et je parle en connaissance de cause.

Mais vous n’êtes pas obligés de souffrir en permanence et de l’accepter comme quelque chose d’inéluctable. Vous vous trompez.

Vous avez le droit d’être heureux, comme n’importe qui. La souffrance ne devrait pas être une norme. Ce n’est pas quelque chose de juste en soi. Ce qui est juste, c’est la paix, la liberté, la joie et l’Amour. Ce sont des états d’être naturels.

 

Vous pensez que souffrir fait partie intégrante de votre vie ?

Non. C’est faux. C’est illusoire. C’est vous qui donnez vie à cette souffrance en l’entretenant. À tout moment, vous pouvez la transmuter par un travail intérieur, un travail conscient, une attention permanente sur ce qui revient sans cesse vous chahuter.

 

Je suis moi-même en plein travail de transmutation d’une blessure, bien ancrée en moi depuis mon enfance. C’est dur, oui. Mais c’est aussi nécessaire. Je l’ai exposé clairement sur mon précédent article.

Chaque jour est une petite souffrance, mais chaque jour la souffrance diminue si vous vous en occupez sainement.

 

Ne reniez pas votre passé douloureux qui refait surface.

Il est temps de vous en occuper consciencieusement.

Un jour à la fois.

Prenez le temps de pleurer votre chagrin, de crier votre colère. Allégez-vous !

 

Le nouveau monde ne peut accueillir des vibrations lourdes, des peurs, des rancoeurs, des incompréhensions vis-à-vis de vous -même. Vous voulez vous délester de vos vieilles blessures et c’est bien naturel. Alors osez regarder en vous. Mettez à plat tout ceci, faites la lumière dessus, puis trouvez des solutions, des idées, des moyens personnels qui vont vous aider à polir, à assainir, à transformer ce qui vous pèse depuis si longtemps.

Si vous n’êtes pas prêts pour faire ce travail, il ne se passera rien, votre vie restera la même et aucun espoir d’aller vers une nouvelle existence vous sera possible. Moi-même, j’ai cru pouvoir faire table rase de tout mon passé, simplement parce que j’allais rencontrer quelqu’un de nouveau dans ma vie. Mais l’ancien est toujours là, en moi. Il me suit partout. Et ce n’est pas en le fuyant que je parviendrai à le faire disparaître.

 

 

Le nouveau monde est là, tout près. Nous sommes devant son seuil et ce grand portail qui peut nous guider vers une toute nouvelle vie pleine de lumière et de joie attend que nous nous déchargions de nos vieux bagages.

Imaginez un instant entrer dans un monde où les vibrations sont plus élevées, où tout est intensifié à chaque seconde, pour chaque pensée, chaque mot prononcé, chaque émotion exprimée. Tout ce qu’il y a en vous sera décuplé : vos peurs, vos blessures, vos jugements, etc. Ce sera encore plus douloureux.

Voilà pourquoi le gardien de ce grand portail de lumière veille à ce que vous quittiez votre vieux fardeau. Ce gardien est sage et bon. Il ne veut pas que vous souffriez davantage.

 

N’ayez pas peur de plonger en vous. Le salut vous y attend.

 

Faites comme moi : projetez-vous dans ce monde meilleur un peu chaque jour, nourrissez de belles visions et des sentiments positifs, et mettez en place des actes qui vont servir constructivement vos rêves. Et lorsque vous êtes de nouveau confrontés à une blessure de votre passé, utilisez vos nouveaux outils pour transmuter, remplacer vos vieux comportements par d’autres bien meilleurs afin de ne pas vous laisser engloutir par votre détresse.

En travaillant régulièrement sur des attitudes positives et constructives, basées sur l’Amour de soi, vous pourrez ensuite vous en servir comme d’un bouclier de remplacement, un bouclier de lumière qui neutralisera les réactions négatives de votre ego.

 

Vous allez le sentir.

Le moment du grand changement est arrivé et nous ne pouvons plus reculer.

Résister serait encore plus douloureux.

 

 

Acceptez. Acceptons tous de changer !

Le changement, le meilleur est en nous. Pas à l’extérieur. Ce dernier n’est que la résultante du premier.

 

 

Tendrement,

Nathalie

 

Nathalie Fargin

Conseillère en psychothérapie, en développement personnel et spirituel

Capacités de clairsentience et de clairaudience

http://www.imageetguidance;com

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s