DE QUOI VOUS SENTEZ-VOUS VRAIMENT COUPABLE ? : « Une histoire d’alcôve… »

 

Allez, je vous emmène en voyage dans une « analyse intuitive », la technique que j’utilise dans mes guidances.

Comme c’est une analyse générale, chacun aura ses propres ressentis et ses propres réponses sans pouvoir, bien évidemment, approfondir très loin. Lorsque vous êtes en consultation individuelle avec moi, je peux rebondir sur vos paroles, vos sensations, vos émotions, utiliser mes capacités médiumniques pour vous aider et vous poser d’autres questions qui iront creuser un peu plus à l’intérieur de vous.

Mais vous allez quand-même pouvoir explorer certaines choses intéressantes, vous allez voir…

 

 

L’image que j’ai tiré « au hasard » – grâce à un système de lancement de dés qui permet de rechercher la position de la photo dans une banque d’images sur mon ordinateur – me fait sourire : vous sentez-vous coupable à cause d’une histoire d’alcôve ? Certains se reconnaîtront peut-être…

 

Tout d’abord, sachez que la culpabilité que vous vous infligez n’est pas constructive. Nous avons tous posé des actes dont nous ne sommes pas forcément fiers, mais ce n’est pas une raison pour vous en mettre une couche de plus, n’est-ce pas ? Vous êtes votre propre juge. Le seul à qui vous faites du mal, c’est vous-même (j’utilise le genre masculin pour une raison pratique). Les autres vous perçoivent tel que vous vous percevez. Si vous pensez être quelqu’un de mauvais, les gens vous regarderont avec beaucoup de méfiance et pointeront du doigt les propres défauts dont vous vous accusez.

Quel que soit l’acte que vous ayez commis, et dont vous avez honte, dites-vous qu’il vous aura permis de prendre conscience d’une part de vous-même que vous n’appréciez pas et que vous devez chercher à améliorer. C’est donc très positif !

 

Apprenez simplement à vous pardonner vos erreurs ou à pardonner aux autres leur trahison, leur méchanceté, leur ignorance.

L’Univers met toujours sur votre chemin les personnes et les situations qui vous obligent à grandir, à découvrir et comprendre une autre part de vous-même qui a juste besoin d’être aimée.

L’Amour est la seule guérison qui soit. Si vous entretenez de la rancœur envers quelqu’un, vous empoisonnez ni plus ni moins votre cœur et votre Âme.

Lâchez prise…

 

Pardonnez ne veut pas dire accepter l’inacceptable, simplement desserrer les dents pour cesser d’entretenir de mauvaises vibrations qui détruisent votre Être et votre vie. Si cela peut vous aider, imaginez que ces personnes « nocives » ont agi ainsi parce qu’elles sont incapables de s’aimer vraiment. Elles doivent beaucoup souffrir…

Alors, en lâchant cette « ran-cœur », vous leur permettez de guérir.

Vous êtes l’origine de ce qui vous entoure.

Guérissez vos propres blessures et vous guérirez le monde !

 

 

Allez, c’est parti pour cette lecture intuitive…

N’hésitez pas à agrandir l’image ci-dessus afin d’avoir une meilleure visibilité.

 

« De quoi je me sens vraiment coupable ? »

 

Je vous propose deux manières de faire :

Dans un premier temps, je vais moi-même effectuer l’analyse pour vous en fonction de mes propres perceptions. Vous aurez une idée de la façon de procéder de votre côté lorsque ce sera votre tour d’effectuer « votre » analyse. Les réponses que je vous livrerai correspondront bien évidemment à certaines personnes. Tout le monde ne pourra pas s’identifier à ces informations. Encore une fois, il s’agit d’une lecture générale. Ne prenez que ce qui résonne en vous.

Dans un second temps, c’est vous qui répondrez aux questions et définirez vos propres solutions grâce à l’écoute de vos ressentis.

 

Allons-y !

Pour moi, cette culpabilité est effectivement liée à une trahison conjugale et concernera principalement les personnes reliées à cette situation. Les personnes qui ont trahi et les personnes trahies.

 

L’atmosphère que dégage cette chambre est chaleureuse, douillette, raffinée.

Il y a beaucoup de douceur et de tempérance…

Je ressens un bel équilibre… Il y a beaucoup d’ordre, aussi. Le lit est fait, la forme et les couleurs de la pièce sont rassurantes, sécurisantes, stables. Il y a une belle harmonie…

Les lignes horizontales sur la droite peuvent dénoter une certaine rigidité mais malgré tout adoucies par l’ambiance assez neutre finalement, identifiée par le gris sur les murs…

 

 

La question que j’ai envie de vous poser là, mesdames ou messieurs concernés par cette trahison, est « Auriez-vous honte d’avoir simplement tenté de rechercher un peu de chaleur et de douceur qui peut-être vous manquaient dans votre couple ? ». On sent que vous avez besoin de stabilité affective qui, visiblement, n’est pas présente dans votre vie amoureuse.

Vous vous êtes peut-être « échappé » d’une ambiance négative pour aller trouver une meilleure harmonie ailleurs. Êtes-vous donc le seul coupable dans cette affaire ? Je dirais que non. À défaut de pouvoir trouver l’équilibre conjugale avec votre partenaire de vie, vous l’avez simplement recherché avec une autre ou d’autres personnes. Qu’y a-t-il d’étonnant à cela ?

Cependant, l’erreur que vous avez sans doute faite est de demeurer dans une situation nocive pour vous – et pour l’autre – au lieu de tourner la page pour passer à quelque chose de bien meilleur. En n’acceptant pas le changement de votre côté, vous empêchez également l’autre de changer. Vous bloquez son évolution.

Mais il est encore temps de réharmoniser votre situation en posant les actes qui s’imposent et en vous pardonnant de ne pas avoir fait les bons choix au bon moment.

Rien de grave, rassurez-vous !

 

Vice et versa pour les personnes qui ont été trahies.

Vous sentez-vous coupable de ne pas avoir pu donner à votre partenaire de vie cette belle harmonie, cette chaleur et ce bien-être ? Pourquoi ?

Peut-être que vous-même n’étiez pas capable ou en mesure de le faire ? Peut-être ne vous a-t-on pas appris à offrir cet amour idéal aux autres et encore moins à vous-même ?

 

Posez-vous les bonnes questions. Au lieu de chercher un coupable, regardez la part de vous-même qui réclame de l’Amour, tout simplement. Puis remédiez. Changez, transformez, améliorez ce qui doit l’être. Donnez-vous cet Amour ! Ensuite, vous le recevrez, le récolterez au centuple !

 

 

Il y a autre chose à observer dans cette analyse : vous retrouvez-vous dans la description que j’ai faite de cette chambre ? Je veux parler des qualités évoquées.

Je ressens que vous êtes un Être bon, doux, attentionné, précautionneux, qui a sans doute quelques principes, quelqu’un qui recherche le bien-être et l’harmonie et souhaite se reposer sur quelque chose de stable et de sécurisant.

De quoi vous sentez-vous vraiment coupable ?

Et bien je crois que c’est de ne pas avoir été capable de trouver cette harmonie et cette beauté dans votre vie, de ne pas vous être permis de les vivre, de les mériter, d’avoir sans doute baisser les bras trop rapidement, de vous être résigné, d’avoir porté des masques de convenance pour faire « comme si » tout allait bien.

C’est de cela dont vous vous sentez vraiment coupable. Votre incapacité à vous aimer vraiment.

Le pouvoir est entre vos mains. Vous seul pouvez y remédier. Allez, courage !

 

 

« Comment remédier à cette culpabilité ? »

 

À présent, vous allez trouver les réponses par vous-même pour y remédier.

Je vous présente une nouvelle image :

 

Observez bien cette photo et exprimez votre première impression.

Aimez-vous cette image ? Vous rebute-t-elle ? Expliquez pourquoi.

Quels sont les détails qui vous dérangent ? Quels sont ceux qui vous plaisent ?

L’impression générale va donner un aperçu de la réponse principale.

 

Puis vous allez identifier ce qui vous donne un sentiment de sécurité, un élément, un détail, une forme, une couleur, n’importe quoi. Qu’est-ce qui vous rassure, vous réconforte, vous donne ce sentiment de force apaisante ? Ça doit vous sauter aux yeux. Vous devez vous sentir attiré positivement vers cet élément visuel.

Ensuite, expliquez pourquoi il vous rassure, il vous stabilise. Mettez des émotions, des sensations sur vos explications.

 

Maintenant, faites un tour complet de la photo en décrivant ce que vous voyez. Je vous conseille de le faire « oralement », comme si vous faisiez un inventaire des principaux éléments qui constituent cette image. Que voyez-vous ? Pour chaque élément, essayez de vous projeter dedans et voyez ce que ça réveille en vous. Est-ce agréable, désagréable ? Que ressentez-vous ?

Ne vous laissez porter que par ce qui attire votre attention ; en positif ou en négatif. Ne prêtez aucun intérêt à ce qui vous laisse dans un état intérieur de « neutralité ». Il faut que ça résonne vraiment ! Que ça vibre ! Peu importe la couleur de cette vibration. Surtout, ne mentalisez pas. Restez dans votre cœur et dans votre corps. RESSENTEZ !

Dans quel état ce que vous observez vous met-il ?

Etc.

 

Pour finir, vous allez relier tous vos ressentis avec la question posée : « Comment remédier à cette culpabilité ? »

Interprétez toujours à partir de votre cœur. Impliquez-vous totalement ! Faites un lien avec votre situation personnelle.

 

Voici un exemple :

Ce banc qui est vide, dans l’image, comment le percevez-vous ? Comme un moment de détente et de bien-être, seul avec vous-même ou comme un moment subi de solitude et d’isolement ? Vous angoisse-t-il ? Vous donne-t-il envie de vous y reposer ?

Si ce banc attire particulièrement votre attention, détaillez-le le plus possible. Puis ramenez tout à vos ressentis. Enfin, interprétez en fonction de la question et de votre situation personnelle.

 

 

Voilà, vous avez des indices pour « creuser » un peu la question et obtenir des réponses et des solutions intéressantes.

Faites-vous confiance ! Les émotions, les sentiments qui jaillissent ne le font jamais par hasard. Ils ont un message pour vous, mais vous devez le décrypter !

 

Bonne pêche !

 

 

Amicalement,

Nathalie

 

Nathalie Fargin

Conseillère en psychothérapie et en spiritualité

Capacités de clairsentience et de clairaudience

http://www.imageetguidance.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s