MON ESPOIR ET MA VISION SPIRITUELLE DU « NÉO-GUERRIER »

 

Voici ma vision personnelle et le ressenti qui me sont apparus en conscience. Une vision d’espoir, mais surtout une vision nouvelle pour ces hommes et ces femmes qui ignorent sans doute la véritable nature de leur mission.

 

 

« Depuis toute petite, les guerriers m’ont toujours fascinée. Un peu effrayée aussi.

C’étaient pour moi des rocs, des courageux, des conquérants, des lions qui gardaient la porte de la cité, se battaient contre les dragons ou portaient secours aux pauvres gens.

Mon cœur vibrait fort pour eux chaque fois qu’un périple les attendait, enfermant dans leur poche la peur qui, insidieuse ou soudaine, ne manquait jamais de les atteindre, eux aussi. Mais ils refusaient de l’écouter.

Parce que leur mission était un pacte sacré, une quête absolue vers la liberté et la délivrance. Parce que s’ils ne le faisaient pas, le chaos s’installerait… »

 

 

Comme une ode à tous ces vaillants guerriers qui peuplent notre monde, cet article leur est adressé.

Je me suis sentie portée à l’écrire sous l’inspiration de mon Âme, comme dans l’espoir d’éveiller en eux de nouvelles visions qui engendreront une réalité bien meilleure.

Un souhait sans doute utopique, idéaliste, mais qui grandit en moi comme un futur possible.

L’espoir de les rassembler, les sensibiliser aux valeurs de cœur qui les animent et qui ont été muselées par le pouvoir et le contrôle auquel ils sont aujourd’hui soumis.

Cet article est donc pour eux… mais également pour ceux qui cherchent à mieux les connaître, mieux les comprendre…

 

 

Un peu de théorie…

Nous faisons tous partie d’une famille d’Âmes bien avant de nous incarner sur cette terre. Une famille spirituelle spécifique qui tient un rôle majeur dans l’accomplissement de notre mission de vie au cœur de la planète sur laquelle nous choisissons d’investir un « avatar humain ». Ce corps/avatar nous permettra ensuite de réaliser ce pourquoi nous sommes venus « naître puis mourir » dans ce monde.

Les Âmes qui se retrouvent et se « reconnaissent » dans cette réalité physique, ressentent une attraction particulière, un sentiment familier, naturel et fort les unes pour les autres.

Chaque famille possède ses propres caractéristiques et les membres de chacune de ces familles qui s’incarnent sur Gaïa se sont portés volontaires pour nourrir une mission « spéciale » qui va servir le Plan divin.

Ce « Plan divin » est simple : « Élever la fréquence vibratoire de la planète pour l’amener vers une dimension supérieure de lumière » ; c’est-à-dire une dimension qui permettra de vivre dans un monde de paix, d’Amour, de partage, de liberté et d’abondance pour tous.

Pour élever le taux vibratoire de la Terre, chaque humain se doit de répandre cette lumière autour de lui en élevant ses propres vibrations grâce à des comportements et des expériences physiques empreintes de bonté, de beauté et d’Amour qui transformeront la Matière.

Chaque Âme qui s’incarne oublie « Qui elle est », « d’Où elle vient » et « Pourquoi elle est ici ».

Tout le processus de vie sur Terre consiste à s’en souvenir, puis à réaliser « sa mission divine » en faisant honneur à sa famille d’Âmes et en servant l’Amour du « Père Créateur ». Lorsqu’une Âme se souvient enfin de ses origines célestes, elle va chercher à fusionner avec sa véritable identité puis à incarner les valeurs de sa famille spirituelle.

La « connexion » avec le Divin devient alors possible, et l’Âme est prête pour investir puis accomplir sa mission.

 

La Famille d’Âmes des Guerriers a un mandat difficile à jouer sur Terre.

Le passé de ces Êtres est souvent lourd, entaché d’expériences douloureuses durant leur enfance pour la grande majorité d’entre eux, ce qui les pousse à barricader la porte de leur cœur.

Les Guerriers sont les protecteurs de l’Énergie. Leur action est grandiose car c’est une action d’amour total. Ils ont à manifester la compassion afin d’élever leurs vibrations et réaliser leur mission spirituelle.

L’incarnation est délicate pour ces Âmes. C’est un très grand passage qui leur permet de se rapprocher plus justement et plus sûrement des valeurs divines pour lesquelles elles sont amenées à se battre. (Voir les livres de Marie-Lise Labonté et de Diane Leblanc à propos des Familles d’Âmes).

Les Âmes guerrières sont les Gardiennes de l’Énergie divine et doivent veiller, coûte que coûte, à la protéger des griffes de l’Ombre…

 

 

J’ai toujours eu un intérêt marqué pour les Guerriers.

Ce mot a une résonance particulière pour moi. C’est le clairon de la bataille, le sceau de l’ultime chance. C’est le « Top Action » qui fait vibrer la chair, enflamme les veines et propulse les corps au cœur de la tempête !

Le Guerrier est Passion, le Guerrier est Stratégie. C’est un chasseur qui fusionne avec son environnement auquel il s’acclimate à la manière d’un fauve : iI voit, entend, sent, ressent, perçoit tout.

Son essence est semblable au feu, mais il associe avec brio l’instinct et la réflexion pour pouvoir survivre dans un univers hostile. Nul mieux que lui peut en réchapper.

Son terrain de jeu : la difficulté, le danger, l’imprévu.

Son souffle est une impulsion, un goût d’aventure où seuls les vaillants peuvent affronter la mort et engendrer la renaissance. GUERRIER. Un mot puissant. Un mot exaltant. Un mot terrifiant.

 

 

J’ai grandi dans un climat d’insécurité où la violence des mots, des émotions et des gestes ont laissé quelques stigmates à l’intérieur de l’enfant hypersensible que j’étais…

Quand je regardais les Guerriers, plantés droits et fiers dans leur uniforme, j’étais intimidée, fascinée, presque amoureuse. Je voulais courir et me blottir dans leurs bras pour qu’ils me rassurent, me tranquillisent, me sécurisent, me donnent la force, le courage et l’assurance qui me manquaient. J’avais envie d’aspirer leur belle énergie. Ils me semblaient si forts, si solides, si invincibles.

 

Admirative et émue par ces personnes prêtes à sacrifier ce qu’elles avaient de plus cher pour nous protéger, je les regardais comme des héros de bandes dessinées, des « néo-chevaliers » prêts à s’engager corps et Âme pour une mission toujours plus périlleuse. Je trouvais cela très excitant.

Mon cœur vibrait avec eux, m’imaginant galoper sur leur destrier ailé, le bras en l’air et l’épée flamboyante, oubliant la peur et la douleur pour vaincre l’ennemi et veiller sur mes frères et sœurs !

 

 

Aujourd’hui, les Guerriers ont toujours le même genre de missions : être en première ligne pour affronter « l’Ennemi » et l’empêcher d’atteindre ce ou ceux qu’ils protègent.

Leurs techniques, leurs moyens ont évolué. Mais leur motivation a pris une autre saveur…

Certains s’éveillent à la Lumière, à la Vérité. Et leur mission peu à peu se transforme sans qu’ils s’en rendent compte…

Il y a les Guerriers de l’Ombre – non pas ceux qui agissent « dans l’ombre » –, ceux qui servent et nourrissent la peur, la violence, le drame et la cruauté, ceux qui glorifient le chaos et la destruction.

Puis il y a les Guerriers de la Lumière, dévoués corps et Âme à leurs frères humains, à l’Amour, à la Paix, à la Justice et à la Force bienveillante. Ceux qui veulent voir guérir ce monde et s’implanter les valeurs de Liberté, d’Égalité et de Fraternité inspirées par notre si petit pays qu’est la France. Oui, car ces valeurs touchent la planète toute entière ! La France a et va avoir un rôle important à jouer dans un avenir proche, à propos de ces valeurs, à propos de cette « liberté » qu’elle prône mais qui n’est pas franchement respectée.

Entre les deux, pas de zone grise.

Les Guerriers se battent pour l’Ombre ou se battent pour la Lumière.

Mais ils s’engagent totalement !

 

 

Peu sociable, parfois un peu bourru, barricadé derrière sa cuirasse comme s’il protégeait son propre cœur des éraflures du temps, le Guerrier dissimule, sous cette force impénétrable qui le caractérise, un courage et un dévouement à rendre jaloux tous les casaniers de la Terre qui ont peur de partir à la conquête du monde !

Le pied enraciné, l’action qui fourmille dans les orteils à l’en brûler la chair et les ongles, il est prêt. Prêt pour le combat. Prêt pour gagner.

Mais sa route lui impose aussi de laisser derrière lui chaos, larmes et souffrance.

Le Guerrier n’a pas beaucoup de choix. Il obéit ou il désobéit. Pour lui, pas de demi-mesure.

Souvent mal aimé, mal compris, mésestimé à sa juste valeur, on le croit insensible, froid, dur comme l’acier, gourmand de batailles et de trophées qui ne serviraient que sa propre gloire.

Mais en réalité, savez-vous pourquoi le Guerrier s’est incarné et pourquoi sa tâche est si rude ?

 

Les policiers, les gendarmes, les militaires, les Forces spéciales et les sapeur-pompiers sont prêts à sacrifier ce qu’ils ont de plus précieux pour aider, protéger, sauver, stopper les drames, empêcher le venin de contaminer les Âmes. N’est-ce point là un acte d’Amour ? N’est-ce point la preuve de leur humanité et de l’immense intérêt qu’ils portent à « servir », « défendre », « veiller », « protéger » ceux qu’ils considèrent comme étant vulnérables ? NOUS.

 

 

LA MISSION SPIRITUELLE DU GUERRIER : « Ouvrir la voie, rompre avec le passé et construire le nouveau monde »

(Sous l’égide de l’Archange Michaël)

 

     1 – Ouvrir la voie

Le Guerrier va devoir être le « pilier » sur lequel le peuple pourra s’appuyer.

C’est lui qui, par son courage et sa détermination, fera retentir la trompette de la victoire. Il doit être le premier. Celui qui lance le dé, déverrouille les grilles, déblaye l’accès pour pénétrer dans la grotte du dragon et rapporter le trésor ! Mais ce n’est plus au roi qu’il laissera le fruit de sa trouvaille. C’est au peuple ! Il distribuera les richesses à ses frères et sœurs humains. Et par cet acte, il rétablira l’abondance pour tous.

Ouvrir la voie, c’est accepter de prendre des risques pour protéger les autres, c’est donner le signal du départ, c’est foncer avec la conviction que son choix est juste et servira le meilleur de tous.

Le Guerrier est un Pionnier. Il doit inspirer les autres et montrer l’exemple.

 

 

     2 – Rompre avec le passé

Que comprendre sinon que la comédie a assez duré ! Les Guerriers vont devoir faire un choix essentiel, difficile, pour faire avancer les choses, un choix qui aura des répercussions importantes sur l’avenir de nos sociétés, sur le système mondial établi et les lois futures.

Et ce n’est certainement pas en glorifiant les guerres du passé, en maintenant en vie l’essence-même de ces guerres qu’ils vont y parvenir.

Le passé est la preuve aujourd’hui que nous n’avions pas emprunté la bonne route. Trop de souffrance et de chaos, de morts et de blessures pour finalement persister à entretenir ces guerres et ces souffrances ! Qu’est-ce qui a changé ?

Le passé doit être guéri. Définitivement. Servons-nous-en pour transformer le futur et stopper la machine infernale qui consume nos vies présentes.

Le Guerrier est un Alchimiste. Il doit transmuter les énergies de Feu du passé en se servant non plus de ses armes mais de son amour et de sa compassion.

 

 

     3 – Construire le nouveau monde

Tout d’abord, il faudra déconstruire puis rebâtir pierre par pierre les nouvelles lois, les nouvelles valeurs, les nouveaux comportements qui feront de cette nouvelle réalité une société d’Amour, de paix et de partage.

Les Guerriers sauront neutraliser, stopper, juger les responsables de toutes les souffrances commises, de tous les abus et les corruptions perpétrés, de tous les mensonges violant les libertés et les droits humains qui ont maintenus prisonniers chaque citoyen en les plongeant droit dans un gouffre.

Telle une immense Table Ronde, ils revaloriseront le droit à la parole, à l’expression afin que chacun puisse participer ouvertement à la construction de ce nouveau monde.

Puis, tels les architectes du futur désignés pour ensemencer les nouvelles graines, poser les briques et sécuriser les fondations de ces communautés de lumière, ils se dévoueront humblement à cette tâche, retroussant leurs manches et invitant les citoyens à creuser avec eux des bases neuves, solides et sûres.

Le Guerrier est un Bâtisseur. Il doit démanteler le réseau des Malveillants pour construire un monde meilleur où sa protection, telle une empreinte légère mais déterminante, offrira à jamais le sceau de sa Bonté et de sa Bienveillance.

 

 

Alors, que tu sois Guerrier de métier ou Guerrier dans l’Âme, je t’invite à méditer sur cette magnifique mission spirituelle pour laquelle tu t’es incarné.

 

Ouvre la voie.

Romps avec le passé.

Et construis le nouveau monde.

 

Il y a plusieurs façons de mener cette mission. Trouve ce qui résonne avec toi et avance, inspiré par la voie de ton coeur et de ton Âme !

 

 

 

SOIS PRÊT À GUÉRIR TES PROPRES BLESSURES POUR POUVOIR GUÉRIR LES BLESSURES DU MONDE !

 

 

Avec Amour,

 

Nathalie Fargin

Conseillère en psychothérapie et en spiritualité

http://www.imageetguidance.com

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s