LA TRISTESSE

 

Quand vous avez l’impression qu’une charge trop lourde s’abat sur vos épaules, que la tension vous pousse au bord de l’épuisement et que, pour une peccadille, vous êtes prêts à exploser à la moindre contrariété, il suffit parfois de « lâcher prise », de vous laisser aller à un brin de tristesse, car vous avez le droit d’être tristes.

C’est étrange à dire, mais le simple fait de s’autoriser un moment d’abandon, de découragement, d’impuissance, de déprime permet de rééquilibrer l’énergie brisée à l’intérieur de soi.

 

Posez-vous dans un café, prenez un petit thé/chocolat puis laissez votre regard se perdre au loin, de l’autre côté des vitres, comme si vous étiez dans un état second. Respirez calmement, apaisez-vous, comme si vous alliez vous endormir.

J’ai constaté qu’accepter et vivre pleinement cet état de bas régime pousse à accueillir en soi plus d’authenticité. Tout d’abord on se décrispe, on ose regarder avec franchise son mal-être, sa souffrance, ses soucis et préoccupations du moment avec plus de recul, on déconnecte du mental pour se recentrer sur son cœur.

Ensuite le bien-être peut s’installer, simplement, naturellement.

C’est le fait de refuser sa douleur et de s’empêcher de l’exprimer qui fait plus de mal encore.

 

Il n’est pas sain de fuir son mal-être car, non seulement il nous suit comme une ombre, mais le problème s’amplifie. Souffrir n’est pas nécessaire. Lorsque l’on ne parvient pas à faire basculer l’énergie discordante de l’autre côté, alors il est bon de la vivre pleinement, tout en douceur, d’accepter qu’elle nous rende vulnérable un instant, pour ensuite nous rendre plus fort.

C’est en plongeant au fond de sa souffrance qu’on en comprend le sens et qu’on parvient à la dépasser. Fuir ne fait que renforcer, aggraver, bloquer.

 

Questions :

Toi qui te sens dépassé par une situation douloureuse, qui lutte pour ne pas sombrer, fais une pause pour regarder honnêtement au fond de toi et pose-toi la question : « Qu’est-ce que je ne veux pas voir ? Qu’est-ce qui en moi refuse de changer ? »

 

Inspiration :

Pose-toi dans ce café, dans un petit coin où tu te sens en sécurité, commande quelque chose de chaud qui va réconforter ton corps puis regarde, observe les gens qui passent dans la rue, les gens qui vivent, cela t’aidera à te détacher un moment de ce qui est lourd en toi et t’accable. Prends du recul, détache-toi de ta situation un instant…

Tu te sentiras plus léger et ton mal-être se transformera en quelque chose d’autre. Quelque chose comme une ouverture dans ton cœur et dans ton esprit qui appellera une possibilité nouvelle, un autre état d’être à expérimenter. N’oublie pas que tu as le droit d’être triste et de l’exprimer.

C’est souvent là où tu t’y attends le moins que la lumière apparaît pour te livrer un message. Regarde dans l’ombre, permets-toi d’habiter pleinement la partie de toi qui souffre, puis laisse la clarté se faire…

C’est alors que la transformation se met en place…

 

Avec Amour,

 

Nathalie Fargin

Conseillère en psychologie / Inspiratrice de l’Âme

http://www.imageetguidance.com

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s