VOUS ÊTES LA PRIORITE !

COMPRENEZ QU’IL EST PRIMORDIAL DE PRENDRE SOIN DE VOUS AVANT DE PRENDRE SOIN DES AUTRES

 

Vous tous qui vous précipitez dans un élan généreux de cœur pour aider, sauver, guérir ou protéger les autres, comprenez qu’il est primordial de prendre soin de vous au préalable. Tout d’abord pour vous préserver, mais également pour être sûrs d’offrir une aide efficace et durable.

Afin d’être capable d’apporter votre aide de façon réellement constructive, vous devez vous aider, vous sauver, vous soigner et vous protéger vous-même avec autant d’amour que vous souhaitez en donner. Comment comptez-vous aider quelqu’un à se sentir mieux si vous ne l’avez pas expérimenté sur vous-même ? C’est un leurre.

En vivant physiquement, émotionnellement ou spirituellement une expérience, vous êtes en mesure de l’enseigner aux autres. C’est le même principe pour le « don de soi » ; quel que soit son niveau d’expression.

Si vous procédez à l’envers, vous risquez d’offrir une aide partielle qui peut n’avoir qu’un effet temporaire et desservir la personne que vous visez. VOUS NE POUVEZ DONNER QUE CE QUE VOUS ÊTES CAPABLE DE VOUS DONNER VOUS-MÊME. Rien de plus, rien de moins. Êtes-vous en parfaite santé dans tous les niveaux de votre Être ?

Cessez de croire que c’est égoïste de s’occuper de soi avant de s’occuper des autres. C’est au contraire un acte de pure intelligence et de sagesse, surtout quand on a compris le principe de la diffusion de l’énergie et son impact réel sur l’extérieur. Oui, vous êtes fait d’énergie !

 

Je sais que l’exemple qui va suivre n’est pas très heureux, mais tout comme ce virus que chacun craint d’attraper ou de transmettre, il ne vous viendrait pas à l’esprit de contaminer quelqu’un en vous rapprochant d’un peu trop près, n’est-ce pas ? Alors vos blessures, vos peurs, vos jugements, vos à priori, votre fatigue, votre manque de connaissances ou d’expériences peuvent « contaminer » l’état physique, émotionnel, mental ou spirituel d’une personne.

La santé de votre Être, à tous les niveaux, doit être suffisamment bonne et saine pour que vos généreux dons d’amour se concrétisent à un niveau élevé.

Je ne suis pas en train de dire que vous devez être parfait pour pouvoir aider les autres, mais simplement de ne pas vous oublier en route.

Une personne épuisée physiquement ou psychologiquement peut créer plus de dommages en croyant bien faire. Vous êtes précieux ! Ne vous négligez pas au profit de l’autre ou des autres. Même si cela vous semble inconcevable, les autres doivent passer « après » vous. Votre famille, votre travail, vos amis doivent passer « après » vous. Croire que vous pouvez aider ou sauver les autres, régler tous les problèmes ou assumer une tonne de travail sans vous être occupé de votre bien-être au préalable, c’est vous imaginer être un Superman ou une Supergirl avec beaucoup d’orgueil.

Je sais, ça coince un peu, ça…

Mais c’est pourtant le cas. Vous devez en prendre conscience. Avant de panser les blessures des autres, pansez vos propres blessures ! Avant de voler au secours des autres, empressez-vous de vous soigner, de vous protéger, de vous aimer. Avant d’accomplir votre devoir familial ou professionnel, vérifiez si le devoir qui s’impose n’est pas de prendre soin de vous, de vous reposer pour être ensuite en mesure d’agir avec plus d’efficacité. N’enseignez pas aux autres ce que vous êtes incapable de pratiquer vous-même… pour vous-même !

 

Prenons un exemple plus extrême : un père ou une mère qui fait passer le bien-être de ses enfants avant le sien. Effectivement, cela semble normal pour tout le monde. Qui ne ferait pas tout son possible pour rendre ses enfants heureux ? Mais vous-même, vous êtes-vous interrogé sur la qualité de votre propre vie, de votre propre bien-être et de votre propre bonheur ?

Croyez-vous que cela passe inaperçu aux yeux de vos enfants ? Croyez-vous qu’ils ne perçoivent pas votre mal-être, vos souffrances, vos peurs ?

Vous souhaitez réellement leur donner le meilleur ? Alors montrez l’exemple. Faites tout votre possible pour être heureux. Parce que c’est ce qu’ils retiendront. Vous êtes censés représenter leur dieu ou leur déesse, leur symbole de sagesse, de beauté, de grandeur et d’amour. Les piliers sur lesquels s’appuyer. Quelle image montrez-vous de vous-mêmes ? Quelles traces, quels modèles, quels souvenirs leur léguez-vous ? Quelqu’un de fort, d’épanoui, serein, positif ou quelqu’un d’amer, insatisfait, souffrant et malheureux ?

Alors oui, la personne la plus importante de votre famille, c’est vous. Je veux dire « vous » par rapport à votre univers. Tout comme du point de vue de votre femme ou de votre époux, la personne la plus importante, c’est elle ou lui. N’inversez pas les rôles et ne sous-estimez pas l’importance de ces rôles. Chacun doit comprendre la place qu’il occupe dans son petit monde et l’impact qu’il ou elle peut avoir sur son entourage.

 

Ne passez plus après les autres, même si ces autres vous importent plus que tout. Soyez le roi ou la reine de votre domaine pour que vos enfants, vos compagnes ou vos compagnons deviennent des princes et des princesses d’Amour et de Lumière… grâce à VOUS !

 

VOUS ÊTES L’EXEMPLE QUE LES AUTRES ONT BESOIN DE SUIVRE.

 

CULTIVEZ, MONTREZ ET DONNEZ LE MEILLEUR DE VOUS-MÊME, car grâce à vous, le monde peut changer positivement ! (C’est pas moi qui l’ai dit : c’est Maître Gandhi).

 

Avec tendresse,

 

Nathalie Fargin

Conseillère en psychologie et en spiritualité

http://www.imageetguidance.com

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s