Là où çà fait mal : la meilleure des leçons de vie !

Rester calme malgré la tempête

 

ANECDOTE :

Lorsque j’entendais certains Travailleurs de lumière se plaindre d’être attaqués par les forces de l’Ombre, je trouvais cela à la fois un peu excessif et surtout j’y voyais une façon de ne pas vouloir accepter ce qui devait être rééquilibré en eux ; car on attire à soi ce que l’on vibre. 

Seulement, depuis quelques temps – particulièrement ces derniers mois – je me suis rendue à l’évidence : l’Ombre utilise effectivement nos points faibles pour enfoncer le couteau très loin où çà fait mal. J’en suis moi-même victime. A tel point que j’en ai eu des crises d’angoisse. Je vais vous raconter mon expérience, mais avant, comprenez bien ceci :

Repérez vos plus grandes peurs, faiblesses et blessures et soyez extrêmement attentifs. Les entités de l’Ombre vous connaissent très bien. Elles sont vicieuses et ne lâchent pas leur prise si tant est que vous leur donniez quelque chose à manger, à quoi s’accrocher. Je veux dire par là que, si vous les laisser réveiller vos points faibles en plongeant tête la première dans leur piège, vous allez avoir beaucoup de mal à vous en dépatouiller. Je parle en connaissance de cause. Soyez vigilants, car vous le savez, tout est amplifié et va de plus en plus vite : çà veut dire qu’une pensée, une parole ou un sentiment nourri par une intention particulière mettait autrefois un certain temps à se manifester dans la matière. A présent, c’est instantané. Je vous le confirme, dans les secondes qui suivent votre intention (si elle est forte, évidemment), la manifestation se met en place ! Bing ! Vous n’avez rien vu venir et vous êtes là à vous lamenter pour que çà cesse le plus vite possible en appelant à l’aide ! Mes Guides !!! Mes Guides !!! Au secours !!! 🙂

Donc, si je peux vous donner un petit conseil : ne vous laissez pas impressionner… ni embobiner… même pas un doigt ! Si vous le faites, vous risquez de perdre pied, tout simplement. Et elles – les entités malveillantes – vont s’en donner à coeur joie.

Cependant, une fois qu’on a les pieds dedans (oui, c’est vrai, çà pue un peu, me direz-vous), COMMENT FAIT-ON POUR S’EN SORTIR ?

Toute la subtilité se résume à chercher par tous les moyens à faire, voir ou dire quelque chose qui va vous transporter rapidement en 5D ; c’est-à-dire dans une énergie de joie, de bien-être, de paix et surtout… d’Amour ! Le but étant de remonter votre taux vibratoire le plus vite possible. Mais je vous avoue que ce n’est pas facile, il faut être persévérant et croire sincèrement en votre Âme, votre Présence divine ou vos Guides. Croire qu’ils sont là, tout près de vous, pour vous soutenir et vous guider ; si vous le leur demandez, bien sûr. Mais la plupart du temps, nous sommes tellement crispés dans notre angoisse que nous n’entendons pas leurs précieux conseils. Pourtant, ils nous en murmurent, des choses…!

Il faut donc pouvoir maintenir fermement (mais dans l’amour) votre intention, malgré les attaques qui continuent de vous assaillir. C’est le moment de brandir votre flamme de lumière ! Vous devez tenir le coup et ne pas écouter l’émotion qui vous submerge. Continuez de sourire même si les coups pleuvent ! Je sais… on a hâte d’en finir. 🙂 Pourtant, si vous acceptez de ne pas entrer dans le « jeu des Ombres », d’ignorer l’acharnement qu’elles mettent à vous entraîner dans leurs filets tout en recherchant au plus profond de vous-même le calme intérieur, c’est gagné ! Parce qu’elles vont se lasser. J’en ai fait l’expérience récemment. En fait, quand vous avancez de plus en plus vers la lumière, que votre taux vibratoire gravit des échelons, c’est à ce moment qu’elles tentent de vous déstabiliser. Elles cherchent à aspirer votre énergie comme des vampires en trouvant des moyens de vous faire craquer. C’est là que vous devez absolument rester forts : non pas inflexibles et tendus comme des arcs, plutôt souples et fluides, abandonnés dans un état de lâcher prise et d’amour…

 

La petite histoire :

Depuis 12 ans, ma bête noire se résume au bruit et surtout aux personnes bruyantes. J’ai vécu un enfer avec mes voisins du dessus où j’ai suivi un gamin de 4 ans grandir dans l’agitation du matin au soir et du soir au matin. Un gamin gâté qu’une mère trop douce n’a su élever correctement et qui se croyait tout permis, à toute heure du jour ou de la nuit ; oui, de la nuit, car aujourd’hui, le gosse doit avoir 16 ou 17 ans et, lorsque sa mère était absente, il invitait ses copains jusqu’à 5h du matin. Dernièrement, j’ai fait trois nuits blanches en une semaine à cause de lui. En 12 ans, j’ai tout essayé : les sonneries chez sa mère pour lui expliquer la situation, de nombreuses lettres de plaintes envoyées et à elle, et à la directrice des HLM, j’ai même une nuit appeler la police (qui ne s’est même pas déplacée). Rien n’y a fait. Le gosse avait toujours le dernier mot. Je l’entendais même se venger de moi en faisant du bruit exprès ; claquer les portes (le jour ou la nuit), monter les escaliers en courant, en sautant, cogner les murs, marcher comme un hippopotame, bref, un enfer. Je vous passe les détails de cette période des plus éprouvantes pour moi qui m’a valu de devenir quasiment insomniaque, tant j’angoissais de me mettre au lit.

Très souvent, lorsque je méditais pour retrouver ma sérénité avant d’aller me coucher ou que parfois les soirées étaient relativement calmes, je m’allongeais à peu près détendue. Mais chaque fois que j’éteignais la lumière, que je commençais mes respirations profondes pour m’aider à plonger dans le sommeil, c’était précisément à ce moment-là que le bruit démarrait. Incroyable ! Quelle qu’était l’heure à laquelle je me mettais au lit (9h 30, 10h 30, 11h 30, 1h du matin, etc.), que l’appartement semblait calme, les coups dans le mur résonnaient et, bien évidemment, ma sérénité s’envolait et je ne pouvais plus m’endormir. Comme si le gosse voyait à quelle heure précise je me couchais ! C’était hallucinant !

J’ai donc fini par comprendre que je devais certainement être la proie d’entités malveillantes ; comme beaucoup de Travailleurs de lumière. Même si je me situais à l’extérieur de chez moi, c’est lorsque je parvenais à trouver un moment de calme et à me détendre, à me dire que j’allais enfin être tranquille que quelqu’un se mettait à crier, parler fort, faire du bruit ou m’agresser, etc. Et chaque fois, bien sûr, je plongeais dans le piège. Je me mettais en colère, pestais intérieurement et, forcément, le bruit s’intensifiait (on donne du pouvoir à ce qu’on choisit de nourrir).

Dernièrement, j’en ai de nouveau fait l’expérience dans un parc. Je recherchais un moment de quiétude, m’étais assise sur un banc et avais fermé les yeux pour me reposer en me centrant sur mon coeur. Tout était parfaitement calme autour de moi. C’était un instant de pur bonheur. Je savourais… Quelques cinq minutes plus tard, une femme avec son gamin, super bruyante (là je parle de la mère qui parlait fort et de façon agressive à son enfant, tout en me regardant ; comme si elle s’efforçait de me déranger, puisqu’elle voyait très bien que j’avais les yeux fermés). Subitement sortie de mon demi-sommeil – presque en sursaut – j’ouvre les yeux et la regarde fixement durant deux secondes, à moitié groggy. Puis je ferme de nouveau les yeux. Et là, elle se met à crier plus fort, non stop, et je sentais bien qu’elle le faisait exprès. Je sentais même son regard se poser sur moi pendant qu’elle criait.

Mon premier réflexe a été de laisser la colère monter en moi, mais très rapidement, mon Âme m’a soufflée : « Essaie autre chose… » Elle m’a donc proposé l’idée de chercher le calme au plus profond de moi, malgré la difficulté, tout en respirant lentement pour garder des battements de coeur apaisés… ainsi que mon sourire. Je vous raconte pas le challenge ! 🙂

Mais j’y suis parvenue.

Alors que j’entendais toujours cette femme agressive palabrer comme une mégère en grondant son fils qui, lui, était sage comme une image (cette scène était presque irrationnelle, comme décalée, illogique même), j’inspirais lentement, expirais lentement et sentais peu à peu mon corps et mon être se calmer. Je venais de comprendre que cette femme était elle aussi la proie des entités de l’Ombre car, sans le savoir, elle venait d’être utilisée contre moi. Alors mon amertume s’est effacée. Je regardais intérieurement cette femme sans lui en vouloir, mais en lui envoyant de l’amour et de la compassion. Mon visage était serein, souriant, malgré les cris qui s’échappaient du banc d’en face. Et là, un miracle s’est produit : la voix de la femme s’est peu à peu apaisée, éteinte, jusqu’à ce qu’elle quitte le banc définitivement et que je me retrouve de nouveau seule dans le silence. J’étais si émue que j’ai remercié mon Âme et mes Guides tout en constatant une fois de plus que le pouvoir était en moi. Le pouvoir de choisir quelle attitude j’allais adopter.

A votre tour, faites-en l’expérience. Décidez de choisir de ne pas entrer dans le jeu des Ombres et gardez votre beau sourire, votre belle sérénité. C’est payant, croyez-moi ! Les Ombres recherchent vos peurs, vos blessures les plus profondes et s’amusent à appuyer comme un couteau dans une plaie. Ne vous laissez pas intimider. Vous avez le pouvoir d’être plus forts qu’elles en choisissant de ne pas céder à leur manipulation abusive. Mais ne soyez pas dupes non plus : une part vous incombe. Si vous succombez, c’est que vous le décidez vous-même. Ne donnez pas à ces parasites le pouvoir de vous contrôler par vos émotions. C’est difficile, je sais. Quand on est fragilisé par une émotion récurrente dont on a du mal à se débarrasser, qui revient sans cesse nous tourmenter dans diverses situations, c’est très éprouvant. On croit qu’on va craquer et ne jamais s’en sortir, mais c’est faux. La seule solution – je dis bien LA SEULE SOLUTION – est de lâcher prise ! Lâchez votre colère, votre haine, votre rancune, votre jalousie, votre angoisse, votre désespoir, etc., et tournez-vous vers votre coeur ; à l’intérieur où tout est calme ! Pour y parvenir, RESPIREZ ! De plus en plus lentement. Puis forcez-vous à porter sur votre visage le plus doux des sourires. C’est tout. Maintenez cet état jusqu’à ce que l’obstacle disparaisse. Vous allez vous sentir en harmonie avec vous-même et avec ce qui vous entoure. Donc, plus de conflit, plus de blocage. Une seule unité : l’Amour.

Je tiens à vous prévenir que votre égo va tenter de vous en empêcher. Il vous susurrera que c’est votre droit le plus légitime d’être en colère et de vous défendre (alors que c’est plutôt de la vengeance), que vous ne pouvez pas demeurer là à ne rien dire ou ne rien faire, qu’il faut attaquer à votre tour. Ne l’écoutez pas. Soyez forts. L’égo est plein d’orgueil et ne supporte pas d’être méprisé ou agressé : son réflexe, c’est d’avoir le dernier mot, d’être le plus fort.

Réfléchissez, ce n’est pas l’attitude d’un Être de lumière de se comporter de la sorte. Votre Âme recherchera toujours l’harmonie. Encore une fois, vous n’êtes pas votre corps, vous n’êtes pas votre personnalité. Vous êtes une Âme de pure lumière divine ! Vous êtes un Maître créateur, une flamme d’Amour venue s’incarner dans ce monde pour éveiller les consciences et faire remonter le taux vibratoire de l’humanité. Comment comptez-vous élever votre taux vibratoire et celui des autres en vous laissant dominer par votre égo ?

Pourquoi, d’après vous, la meilleure des leçons de vie se résume-t-elle à la maîtrise de vos plus grandes peurs / émotions ? Parce que lorsque vous y êtes confrontés, vous devez redoubler de force et de courage pour ne pas y succomber. Et tous les obstacles qui suivent vous paraissent alors ridicules. A ce rythme, ce ne sont plus des petits pas que vous faites, mais des pas de géant vers votre élévation spirituelle ! Et vous n’êtes là que pour çà !

Alors soyez vigilants lorsque vous serez de nouveau confrontés à l’une de vos plus grandes peurs / blessures / faiblesses. Demandez-vous si c’est votre égo ou votre Âme qui répondra à l’assaut des Ombres !

Vous êtes un Maître créateur doté du libre-arbitre : vous seuls êtes responsables de ce que vous choisissez d’attirer ou de laisser entrer dans votre expérience.

Je vous invite à méditer là-dessus…

 

Voici l’enseignement que j’ai tiré de cette expérience :

« Tu as toujours le choix. Celui de vaincre ou de perdre. En décidant d’utiliser ton Pouvoir Créateur en toute conscience, tu t’arroges le droit d’être maître de chaque situation. Plus tu iras « contre » quelque chose, plus l’armée des Ombres accourra pour aspirer ton énergie, pour t’accabler davantage comme un pantin qui subit son propre sort… Mais si tu choisis de ne pas prendre part à ce qui te déstabilise, en faisant taire tes émotions et en protégeant ton bien-être intérieur, les flammes et le chaos autour de toi auront beau cracher leur venin, le pilier de lumière que tu auras invoqué du plus profond de toi te maintiendra dans le silence et la douceur, et les Ombres fuiront devant la force et la sagesse du Maître que tu Es… Comprends et accepte que tu es régulièrement « testé » par la Vie, côté ombre et côté lumière, puis fais ton choix : celui d’en être maître ou esclave. »  

 

Nathalie Fargin – Analyste intuitive et Guide-inspiratrice de l’Âme

http://www.imageetguidance.com

L’ANALYSE INTUITIVE : un support-image pour trouver toutes les réponses en vous !

J’accompagne les personnes soucieuses de leur bien-être en les invitant à plus de clarté et d’équilibre dans leur vie. Une question vous préoccupe ? Un approfondissement est nécessaire ? Mes guidances vous aideront à identifier rapidement les solutions à l’intérieur de vous, grâce à un processus d’auto-analyse ludique et spontané.

Vous offrir un regard meilleur sur vous-même, une confiance et une motivation renouvelée est mon voeu le plus cher.

Nathalie Fargin

Publicités

2 réflexions sur “Là où çà fait mal : la meilleure des leçons de vie !

  1. Lili

    Bonjour chère Nathalie,

    Un GRAND, CORDIAL et LUMINEUX merci pour ce texte/partage d’expérience qui a été une véritable révélation pour moi!

    En vous lisant, j’avais le sentiment qu’il s’agissait de mon histoire de vie, car le bruit et moi, c’est une, HELAS, très longue histoire…

    Grâce à votre écrit, j’ai réalisé et compris qu’il s’agissait, pour moi aussi, des forces de l’ombre en action, agissant et appuyant sur mon point le plus faible…une grande prise de conscience!

    Et dernièrement, je commençais à me laisser « emporter » par la colère, la rage, le sentiment de vengeance, bref, tout ce que je ne suis pas, tout ce que je ne veux pas…

    Un FABULEUX merci d’avoir publié ce texte, à un moment parfait, une joyeuse synchronicité divine…

    Merci mille fois, et que la vie vous bénisse, toujours.

    Lili

    J'aime

    1. Merci très chère Lili, je suis tellement heureuse que ce texte soit arrivé à un moment opportun pour vous. Le hasard n’existe pas, bien sûr… Je vous souhaite une belle continuation sur votre cheminement spirituel ! Nathalie

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s